CIO UBS: nous ne nous impliquons pas avec le Bitcoin

CIO UBS: nous ne nous impliquons pas avec le Bitcoin


Le géant des services financiers UBS n'a pas l'intention de s'impliquer dans le bitcoin ou d'autres cryptomonnaies, selon un de ses cadres supérieurs.

Dans une interview accordée à Bloomberg, Mark Haefele, directeur des investissements d'UBS, a déclaré que le manque de surveillance du gouvernement et de «masse critique» autour des cryptomonnaies empêchait l'entreprise - la plus grande banque de Suisse - de se retirer du marché.

Haefele a également déclaré que l'idée que le gouvernement pourrait sévir contre bitcoin, en citant son utilisation possible pour le financement du terrorisme, a également réduit les perspectives d'implication d'UBS.

Il a dit à Bloomberg:

"Tout ce qu'il faudrait, ce serait un incident terroriste aux États-Unis financé par bitcoin pour que le régulateur américain intervienne beaucoup plus sérieusement et agisse, c'est un risque, un risque non quantifiable, qu'une autre devise n'a pas."

Parce que Bitcoin n'est pas parrainé ou soutenu par un gouvernement, il peut être utilisé pour éviter d'être surveillé, at-il soutenu. Cependant, Haefele a ajouté qu'il ne pense pas que cette situation va durer.

Il a poursuivi en disant que la question qui se pose autour de l'investissement dans n'importe quoi est quand sortir, en demandant: "Alors, comment savez-vous quand sortir d'un investissement bitcoin?"

Haefele n'est pas le premier membre d'UBS à exprimer ouvertement ses inquiétudes concernant le bitcoin. L'économiste en chef de la société, Paul Donovan, a comparé le bitcoin à la mania tulipe des Pays-Bas en 1637 dans une série de tweets plus tôt ce mois-ci.

Et le directeur général d'UBS, Sergio Ermotti, a déclaré à CNBC le mois dernier qu'il était bien plus optimiste sur la blockchain que sur les crypto-monnaies. source coindesk.com






Gardez toutes vos cryptos en lieux sur avec le Ledger Wallet Nano S

Enregistrer un commentaire